mardi 11 octobre 2011

Accueil

Une opération de sécurisation pour rassurer
L’association Yaam solidarité a lancé au début du mois de juillet une opération de sécurisation des maisons bénéficiaires du projet de réhabilitation afin de soulager les familles durant la période de la saison pluvieuse.


Faut-il le rappeler, l’inondation du 1er  septembre 2009 a détruit sur son passage, des habitations et déstabilisé certaines constructions. S’inscrivant ainsi, dans l’élan de solidarité nationale, Yaam solidarité entend apporter des solutions simples et durables aux problèmes de logement à travers son projet de réhabilitation des maisons altérées par les inondations. Un projet qui vise à accompagner les familles dans la réfection de leurs habitats
Cependant, à la veille de la saison pluvieuse, le projet n’a toujours pas entamé concrètement ces opérations de réhabilitation en raison de quelques problèmes techniques. Les premières pluies ont donc provoqué  une situation alarmante qui risque d’anéantir définitivement les maisons si rien n’est fait
Yaam solidarité a donc dépêché une équipe technique sur le terrain, chargée de relever les pathologies des habitations  lorsqu’il pleut et d’établir un canevas de besoins imminents.
La plupart des problèmes relevés sur les logements des familles bénéficiaires concernent les toitures des maisons. Elles se trouvent dans de très mauvais état laissant ainsi passer l’eau de pluie qui inonde les maisons. Des difficultés ont aussi été constatées au niveau des constructions avec de grosses fissures et des affaissements.
Une opération de sécurisation visant à assurer un minimum de réfection sur les maisons afin qu’elles résistent à la saison pluvieuse, a donc été lancé par l’association.
Elle s’est appliquée au départ sur 6 maisons et par la suite sur 15 en raison de l’état de dégradations très avancées de ces habitations.
Grosso modo, l’opération a consisté à :
-          Coller  le toit
-          Changer les chevrons
-          Et changer complètement certaines tôles.





En attendant le jour J, ces familles traverseront cette saison pluvieuse en toute sérénité.


___________________________________________________________________________

VILLE DE OUAGA : Les mal-logés et les sans-abris en colère

A l’occasion de la Journée mondiale de l’habitat tenue le Lundi 03 Octobre 2011 , la Coordination des associations de Boulmiougou (CAB), en partenariat avec le réseau Novox Burkina, a organisé une marche et un meeting à la Bourse du travail de Ouagadougou. Ces manifestations ont été organisées dans le but de soutenir les sinistrés du 1er septembre 2009 et les mal-logés de la ville de Ouagadougou.
En octobre 1985, l’Organisation des nations unies (ONU) instituait le premier lundi du mois d’octobre, Journée mondiale de l’habitat en vue d’un logement décent pour tous les citoyens. 26 ans après, le constat est amer. De nombreuses personnes vivent dans des conditions peu enviables ou sont sans domicile fixe. C’est dans ce contexte que la Coordination des associations de Boulmiougou (CAB)(Dossier, Les luttes de la Coordination des Associations de Boulmiougou (Burkina Faso) (2011).pdf [6.69 MB]), en collaboration avec le réseau Novox, a organisé le lundi 3 octobre 2011 une marche et un meeting à la Bourse du travail de Ouagadougou.
Ces manifestations avaient pour objectif d’apporter un soutien aux sinistrés du 1er septembre 2009 et aux mal- logés de la ville de Ouagadougou. Ainsi, des femmes et des hommes venus des différents secteurs de la ville de Ouagadougou ont pris d’assaut les rues de la ville pour manifester leur ras-le-bol contre l’injustice dont ils sont victimes. Après avoir sillonné les rues de Ouagadougou, les manifestants se sont retrouvés à la Bourse du travail où ils ont tenu un meeting pour, disent-ils, dénoncer les malversations constatées lors des lotissements, de l’attribution des parcelles et de l’expropriation des terrains.





Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire