lundi 5 décembre 2011

Accueil

Bien former, mieux loger.



Comment réhabiliter une habitation délabrée ? Comment construire un mur ou reconnaitre la bonne terre qui se prête à la construction ?... Voilà entre autres les points sur lesquels l’association Yaam solidarité a formé les jeunes issus de son projet... C’était à l’occasion de la semaine de formation sur les techniques de construction en matériaux locaux tenue du 31 octobre au 08 novembre 2011 à Ouagadougou.

Une vision humaine de l’architecture, c’est en répondant à son leitmotiv que l’association Yaam solidarité a initié du 31 octobre au 08 novembre 2011 une formation sur les techniques de construction en terre. Dispensée par Martin POINTET,  expert en architecture de terre de Caracol, cette formation  vu la participation active de 20 jeunes issus des familles bénéficiaires du projet.

Cette  semaine de formation s’inscrit dans le cadre de l’exécution des missions du projet Yaam solidarité qui vise  à accompagner les familles modestes dans la réhabilitation de leur habitat. Elle répond également à deux principaux objectifs : former pour transmettre un savoir faire et réhabiliter pour créer un cadre de vie agréable aux familles.
Durant une semaine, les jeunes se sont familiarisés avec les matériaux locaux et les diverses techniques qui se prêtent à sa construction. Elle s’est déroulée en deux phases : la phase théorique qui a permis aux participants de revisiter les principes et règles à respecter dans l’art de la construction en terre. Et une phase pratique qui consistait à faire intervenir les jeunes dans le cadre réel du bâtit.
« Les quelques jours qu’on a passé au terrain, nous ont permis d’une part de maitriser diverses techniques de confection des briques et d’autres part les techniques de construction en banco, affirme Saidou Kabore, jeune formateur, heureux d’avoir reçu la formation. « Pour moi, poursuit-il,  c’est un plus dans ma vie car j’ai accumulé pas mal de connaissances »
La  journée du samedi 5 novembre a été consacrée aux portes ouvertes sur l’Association Yaam. Cette JPO a été l’occasion pour  d’éminentes personnalités de découvrir l’association et le bien fondé de ses activités. Parmi elles, l’honorable député Hama Arba DIALLO, maire de la commune de Dori, Laurent GUIGMA,  représentant du Maire de l’arrondissement de Boulmiougou, Ada BOCOUM directrice du cabinet d’architecture Africa études et  le Naba SANEM de Ouayalgin, chef coutumier du quartier de Pissy.

Afin de joindre l’utile à l’agréable,  une soirée récréative a été organisée dans la soirée du samedi par Yaam Solidarité dans le souci de renforcer le sentiment d’appartenance et les liens entre les différents membres de l’association.

La formation s’est achevée dans la journée du 08 novembre 2011 par un retour sur les points saillants et un dialogue a été ouvert avec les jeunes afin de savoir s’ils ont bien retenus les pratiques essentielles de la formation. Des attestations provisoires ont été décernées aux  jeunes en  attendant les attestations finales qui feront d’eux des professionnels du bâtiment en terre.
Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire